top of page

Semaine trois : Vite ça prend des auto-contrôles !

Dernière mise à jour : 2 juin

Instaurer dès son arrivée à la maison des principes d'auto-contrôles, c'est prendre de l'avance AVANT que les comportements non-souhaités s'installent.


 

On le savait avant même son adoption, Flash est génétiquement programmée pour travailler. Elle a de la « drive », un petit moteur à turbo réaction qui bouge tout le temps et pas nécessairement quand c’est le temps. Ça veut dire que son bouton OFF est bien caché et que si on la laisse faire, elle se transforme en lapin "Energizer"; elle ne s’arrête jamais!


Ce qui est de la « cuteness » à 10 semaines risque de devenir un sérieux problème dans 6 mois. Nous savons qu’elle fera le travail, on n'a pas besoin de lui insuffler le désir de travailler, elle l’a déjà.


MAIS, si on peut réduire les mordillements, l’encourager à moins sauter sur tout ce qui bouge et lui offrir des alternatives pour éviter qu’elle fonce d’excitation sans continuellement la gronder, ce sera un plus!


Parce que de la « drive » sans cerveau derrière, ça devient vite le chaos. Ce sont ces chiens qui sont étiquetés têtus, bornés ou hyper, alors qu’ils n’ont tout simplement pas appris à se poser.


Ce que nous devons façonner, ce qu’elle doit apprendre, c’est à se gérer,

à relaxer et à réfléchir. On doit semer et cultiver son bouton STOP!



L’auto-contrôle, c’est quoi au juste?

C’est aider le chiot à apprendre qu’il ne peut pas tout avoir tout de suite. C'est lui enseigner que même s’il est vraiment trop heureux de la revoir, il ne peut pas sauter sur tante Thérèse. Lui rappeler doucement que c’est fantastique qu’il aime TOUS les chiens mais il ne peut pas courir et leur sauter dans la face pour dire bonjour.


Ses repas, sa laisse, la porte, courir après les papillons, accueillir les invités, bref accéder à toutes ces choses qu’il aime tant, il faudra qu’il attende et qu’il demande poliment.


Mes incontournables de base sont :

  • Reconnaître son nom

  • Assis

  • C'est ton choix! (Susan Garrett, It's Your Choice)

  • Attends

  • Ta place

  • Au dodo (va dans ta cage)


À ces comportements de bases, je vais ajouter, au fur et à mesure, des apprentissages qui rendront sa vie – et la mienne – plus facile à la maison, en visite, lorsqu’en public ou en concours. Je commence déjà à construire le futur.



Quelques règles pour rendre ton enseignement des auto-contrôles de base plus simple pour ton chien


Règle #1 : Parler le moins possible

Le chien ne parle pas, et notre incessante manie de parler tout le temps ne fait que créer de la confusion.


En plus, il ne comprend pas un traitre mot de ce que l’on dit!


Alors si tu veux que ton chien adopte un comportement spécifique, montre-lui en le façonnant ou en le leurrant, mais SANS PARLER! Il se trompe? Pas grave, recommence. Tu pourras ajouter un mot lorsque le geste que tu fais pour demander le comportement sera compris.


Pose-toi la question: ce que je lui demande, c'est tu trop difficile pour lui? Est-il trop fatigué ou excité? Y a-t-il trop de distraction? A-t-il besoin de se soulager?

 

Règle #2 : Gérer l’environnement

Gérer l’environnement signifie adapter l'environnement de ton chiot à son niveau de connaissance.


Le bébé chien ne connaît pas le danger lié aux prises électriques, ne sait pas que tu as payé 800$ pour tes verres ajustés, explore tout avec sa bouche, et fera pipi et caca sur son tapis persan. Si ça rentre dans sa bouche, ça risque de s'y retrouver!


Les barrières pour bébés, les enclos, la cage (bien utilisée), les cache pots, les portes, les clôtures, les paravents, suspendre en hauteur, ranger tout ce qui est à sa portée - ce sont autant de façons de gérer son environnement.


Si tu aménages et gères son environnement, déjà tu vas réduire les comportements non-souhaités et tu vas stresser pas mal moins! Alors les pantoufles, souliers, livres, manettes de tous genres, chandail en laine de crocrodile, range moi ça!!!

 

Règle #3 : Quitter le pays du NON pour déménager au pays du OUI!

NON est un concept abstrait que le chien ne comprend pas. Lorsque prononcé de façon sèche avec une voix forte, c’est un interrupteur; ça stop le comportement…. SAUF QUE…..ça n’enseigne pas le comportement souhaité, ça n'offre pas d'alternative et ça peut même faire peur ou causer du stress au chiot. C’est là que le bât blesse et la raison pourquoi au pays du NON, tu vas passer ton temps à répéter sans avancer.


Dire NON d'une voix forte et soudaine, surtout lorsque le chiot fait quelque chose de "normal" ou "naturel", c'est une bonne façon de rompre la confiance en créant de la peur. De plus, à force de le répéter, NON perdra sa signification - le chien deviendra sourd à cette demande,

Si tu as pris le temps d’enseigner les petites demandes mentionnées plus haut, tu vas passer moins de temps à interdire et plus de temps à suggérer des comportements alternatifs et à féliciter ton chien pour ses petites réussites! Bienvenue au pays du OUI!!



Voilà, tu commences déjà à bâtir une relation de confiance basée sur le respect, la compréhension et le plaisir avec ton bébé. Si tu ajoutes le jeu à cette recette, tu vas vite t’apercevoir que ton chiot, il ne demande pas mieux que d’apprendre comment vivre dans ton monde.


TOUS les moments d'éveils du chiot sont des moments d'apprentissage. L'éducation du chiot est donc faite en continue, tout le temps! S'il passe 4, 5 voire 8 heures par jour seul, au même endroit ou pire, en cage, il n'apprendra pas à vivre dans un monde d'humain.

La troisième semaine de Flash:

Cette semaine, Flash est passée de 16,5 lbs (7,4 kg) à 20lbs (9,07kg)!!


Flash demeure timide des pattes et n'aime pas qu'on les manipule. On travaille donc très fort la désensibilisation pour l'aider à tolérer se faire toucher, et éventuellement limer, les griffes.


Elle comprend le assis-attend, elle va dans sa cage sur demande, elle demande la porte presque tout le temps, elle est championne au jeu de "It's Your Choice" et elle commence à comprendre le "laisse" et le "donne".


Côté entraînement spécifique, nous avons commencé à façonner le "Hold" (tenir quelque chose dans sa bouche), le "au pied" et le "devant", monter sur un objet, jouer au "tug" (tire à la corde avec tout plein d'auto-contrôles intégrés au jeu), et on joue aussi à rapporter.


Elle a eu sa première "vraie" visite chez la vétérinaire, accompagnée de Hope et de son papa en soutient morale qui ont attendus patiemment pendant que j'assistais à ses premiers examens. Elle a aussi reçu ses doses de rappel de vaccins.


Enfin, sa socialisation se poursuit, tant à la maison qu'en public. Elle est allée dans divers endroits incluant une quincaillerie, un parc naturel, une terrasse de resto et une crèmerie. Elle m'a même aidé en participant à sa première conférence sur les chiens d'assistance.


T’as envie de voir plus de vidéos des progrès de Flash ou de ses aventures? Abonne-toi à ma chaîne - c’est gratuit! https://youtube.com/playlist?list=PLwzwfK9l44MOM-jLjIJzvarCcx28a8CW3&si=i1s8tjIDDRHvxyO5

81 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page